Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Top articles

  • De peu de choses

    18 avril 2015 ( #textes )

    De peu de choses comment dire de ce qui tient au corps des ombres transformées de la langue des silences des marches collectives des conciliabules des amitiés perdues perdurent je ne sais de cet amour là-bas qui s'approche d'un coup si lointain de cette...

  • J'ai l'habitude de ne pas être sur la photo

    12 mai 2015 ( #Textes )

    J'ai l'habitude de ne pas être sur la photo. Photo de famille, de groupe ou de clan. Etrangement, je fais en sorte de ne pas être là. Où suis-je donc pendant cet instant mémorable? Je ne sais mais souvent dans la honte de risquer d'être là, sur la photo....

  • Que reste-t-il à dévoiler d'un corps

    05 janvier 2015 ( #Textes )

    Que reste-t-il à dévoiler d'un corps plus nu que mort? S'affament pour vivre, un peu, un tout petit peu bien, moins mal, que reste-t-il à dire devant la pluie sur leurs visages secs, corps enfermés dans des récits sans dates, sans lieux, sans papiers,...

  • Terre glacée

    01 octobre 2016 ( #textes )

    Ernest Pignon Ernest Terre glacée des hommes sans boussole traversent le gel les eaux saisies de nos larmes de nacre Des hommes marchent sur les hommes un chemin accompli sans arrière-pensée perdus en route sel ou pain frais à rompre à l'arrivée sans...

  • A propos de la lecture

    22 février 2016 ( #Textes )

    Photo François Harray Pour Jean Jauniaux, La littérature est une arche où le pire de l'homme, et parfois le meilleur, peuvent se reproduire à l'infini hors des lois moralisantes où nous allons en esquivant le pire et le meilleur. "Jean, il y a autre chose...

  • Je travaille un poème

    14 janvier 2016 ( #textes )

    L'aube. Photo copyright Pierre Lahoud. Je travaille un poème ça fait longtemps un village où je vais en frappant à la porte des paroles déposées là autre part je ne sais plus depuis je sonne je cogne j'appelle je crie sous les tuiles parfois ils dorment...

  • Les oiseaux hibernent comme les âmes

    19 janvier 2015 ( #Textes )

    Les oiseaux hibernent comme les âmes, dans les maisons, femmes, mères, grand-mères, posées en grappes sur les bancs publics dès que le soleil perce. Je passe devant elles, relève un peu la tête et souris discrètement pour ne pas distraire par des saluts...

  • Richesse, vitesse, c'est cela que le monde admire

    02 janvier 2015 ( #Articles )

    "Richesse et vitesse, c'est cela que le monde admire et à quoi chacun aspire. Chemins de fer, postes rapides, bateaux à vapeur et toutes facilités possibles de la communication, c'est à cela que tend le monde civilisé, pour se sur-civiliser et ainsi persiter...

  • Du bon usage des catastrophes

    04 janvier 2015 ( #Articles )

    L'important n'est pas d'être heureux, encore faut-il que les autres ne le soient pas. Jules Renard, Journal. "La Tour infernale" (1974) et "L'aventure du Poseidon" (1972) sont les premiers films catastrophes du cinéma américain, métaphores de l'échec...

  • Littérature en période d’isolement / 9 novembre 19h30

    05 novembre 2021

    Mais de quoi s’agit-il donc dans cet isolement ? De solitude, d’éloignement, d’enfermement provisoire, comme si écrire n’était pas toujours une question d’au-delà et d’ailleurs même quand c’est ici que ça se passe. La littérature ne se fait pas entre...

  • C'était la saison des noix

    21 octobre 2021

    "C'était la saison des noix. A chaque fois qu'il en broyait une entre ses mains il pensait à sa femme, rien à faire, c'était comme un reflux gastrique, épouse, épousseteuse et poussette, c'était son programme de destruction totale; il y avait contribué...

  • Extraits

    17 octobre 2021

    ...elle aimait plus les livres que la littérature qui avait pour elle des odeurs d'encaustique et elle savait qu'il lui faudrait astiquer longtemps la bête avant qu'elle ne livre son jus, alors elle s'enfouissait dans le gravas des livres qui.ne laissaient...

  • balancoire-hommage-a-jacques-de-decker

    18 avril 2021

    http://

    Quand on pense à tous ces visages

    07 octobre 2020

    Quand on pense à tous ces visages sous le masque qui nous auront échappé, on se dit que décidément l'homme est peu de chose, quelques livres de chair, des habitudes sommaires, des frustrations communes et un grand désir de je ne sais quoi qui a fondu...

  • Le grand jeu de lire

    20 septembre 2020

    A la Bibliothèque de Lièges Les Chiroux, Photo Kenan Gorgün. Merci l'ami et merci la Bibliothèque... Le grand jeu de lire (Luc Dellisse) à propos de "Positions pour la lecture" 24 Octobre 2019 Le grand jeu de lire Daniel SIMON, Positions pour la lecture....

  • Les pigeons ahuris/ 1/06/2020

    01 juin 2020

    Ephémérides de je ne sais quoi/26 Les pigeons ahuris Bien sûr, ils ne mourraient pas tous mais tous étaient frappés, zappés, frappadingues, dézingués par cette pause impromptue, cet arrêt sur image des "Zombies sont prêts à tout pour rebondir". - Les...

  • C'est quoi  une vie ? Martine Rouhart et "Les fantômes de Théodore"

    28 mai 2020

    C'est quoi une vie ? Un sac que l'on porte sur son dos, que l'on dépose parfois, pour l'ouvrir à tâtons et y plonger la main et saisir un objet soudain trop pesant ? Sommes-nous un secret en marche et la métaphore du sac, éternelle et pesante métaphore,...

  • Salles d'ennui, d'attente, des pas perdus/13/5/2020

    13 mai 2020

    Ephémérides du (dé)confinement/23 L'époque a l'ennui qu'elle mérite... Dans les années de la vitesse glorifiée, celles du 19ème siècle, les gares, les ports d'embarquement, les lieux publics créèrent pour l'homme qui attend des salles d'ennui , qui devinrent...

  • "Privé de parking" de Daniel Fano extraits lus par Daniel Simon 20/04/2020

    20 avril 2020

    Ephémérides du Confinement/21 Daniel Fano Privé de parking Micro-fictions Editions Traverse Collection Carambole/Prose Photographie de couverture : © François Harray. Graphisme et mise en page : Joëlle Salmon. Editions Traverse 86/14, avenue Paul Deschanel...

  • Peut-être à cause de cette habitude/14/04/2020

    14 avril 2020

    Ephémérides du Confinement/19 Pour Jacques De Decker, Peut-être à cause de cette habitude de noter les jours pour effacer des nuits sans nom, peut-être à cause de cette manducation qui ne nous lâche pas, du papier, du vent, des vives palpitations du monde...

  • C'est une image qui noircit puis s'enflamme/ 11/04/2020

    11 avril 2020

    Ephémérides du Confinement/18 C'est une image qui noircit puis s'enflamme, une image fixe saturée de lumière, les personnages, le paysage, le mouvement se figent, la film est arrêté net, le projectionniste s'active, éteint l'appareil, les spectateurs...

  • Il va falloir se défaire / 24/03/2020

    24 mars 2020

    Ephémérides du Confinement/9 On ne sait quand le jour se lève pour qui il se couchera une dernière fois et en nous, dans une légère fibrillation, au moment où l'on se réveille enfin, tout se remet en place, on pose le pied au sol et on va. Antonio Tabucchi...

  • Des pleurs au bord/21/03/2020

    23 mars 2020

    Ephémérides du Confinement/8 La proximité de la souffrance d’un être se mesure en nous, en gestes, paroles, silences, regards, absences soudaines, rapprochements furtifs. Le sanglot est pour plus tard. Dans L’Iliade, les guerriers vainqueurs pleurent...

  • Esprit et eau de Javel/20/03/2020

    22 mars 2020

    Ephémérides du Confinement/7 "Bartleby le scribe" de Melville et son célèbre et toujours énigmatique "I would prefer not to" (J'aimerais mieux ne pas...), articulant dans un langage proche de l'extinction une forme de résistance passive à tout ce qui...

  • Une vie en apnée / 18/03/2020

    20 mars 2020

    Edward Hopper Ephémérides du Confinement/5 L'internat a été dans la vie de nombreux enfants et jeunes de ma génération, un lieu de confinement collectif, le monde se passait sans nous à l'extérieur et nous faisions le mur pour braver nos gardiens, faire...

<< < 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 30 > >>