Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'homme avait rétréci inéluctablement relié de lui à lui dans le récit de ses désastres communs terribles pitoyables C'étaient les seuls récits qu'il tentait encore accrocs tripotages plaintes et gémissements se racontaient en boucles Dans de sinistres...

Lire la suite

Lors d’une récente conversation entre Tien Nguyen et moi, nous parlions du labyrinthe dans sa composition musicale…Un écho à cette réflexion. Le labyrinthe n'est pas seulement une forme de prison mythique ou physique vers des sorties hypothétiques mais...

Lire la suite

Peut-être est-ce du vent, ou quelque chose de fluide qui traîne dans l’air quand on n’y pense plus à cette catastrophe qui s’appuie sur chacun de nous et fait qu’un jour nous cédons par l’épaule, la hanche, le coeur ou la raison, nous cédons et rien ne...

Lire la suite

Elle a posé ses mains sur le front de cet homme sur le banc sous les arbres de l’allée et des oiseaux se sont envolés de ses yeux fatigués. Dans le silence de cet effleurement se sont retirés les portes qui n’ouvrent plus sur rien, les matins qui se brouillent...

Lire la suite

La Fabrique du temps… Il y a dix ans, je publiais sur un autre Blog... Plus que jamais, poursuivre cette énumération qui n'a rien d'exceptionnel, c'est le "fonds de sauce" d'une génération, d'une époque, d'un temps fabriqué, comme le reste, pour être...

Lire la suite

La mer emporte nos châteaux si longs à accrocher au sable du présent, tire les hommes vers des plaines lointaines où ils se jettent dans un dernier galop, la mer qui passe devant le seuil des maisons les plus basses en chuchotant l’ordre des recommencements,...

Lire la suite

La phrase vient d’un coup, « Une telle ou un tel, belle personne… » Ou quelque chose de plus court, « Elle, il est vraiment bien ». Les yeux tombent, les bouches se ferment, lèvres offertes en plateau, un geste parfois, une indiscrétion de bon aloi, un...

Lire la suite

Le cœur, les côtes, quelque chose d’enfoncé, peut-être rien, une façon d’en sortir sans continuer, petit garçon qui n’aura rien compris à la vitesse de la prudence, mais quoi ! faut-il en faire un poème ? La vitesse des douleurs, l’incertitude de la nuit...

Lire la suite

Perdre, une autre façon de se mettre au monde. Une image oubliée qui revient, un poème cherche le récit. Sachez que…un conseil qui cherche le bourreau. Et soudain, vous achevez un geste entrepris il y a longtemps : la forme fait du temps dispersé notre...

Lire la suite

Ne reste de ce jour que souffles et miettes sur la table, mains posées sur les épaules du soir qui avance dans des détours d’automne, ne reste de ce jour en la nuit qui s’affale sur les boulevards et les impasses, paroles éparpillées dans le frottement...

Lire la suite
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 > >>