Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Quel poème nous préservera des poèmes du bon entendement du presque rien qui encombre du blanc qui n'en peut plus de se mirer Quel poème cassera le moule des poèmes désarmés comme on dit des vaincus qui regardent leurs pieds comme de tristes pendus Quel...

Lire la suite
Tag(s) : #Textes

Parfois on pleure, comme une porte claque sous le vent, le fracas augmente avec les années, on ne sait pourquoi jamais, on pleure, peut-être pour laver un court instant la terre sous nos pieds, pour une femme aimée et perdue, un temps de poussière qui...

Lire la suite
Tag(s) : #Textes

1. Le vent annonce sa venue, se retire devant la pluie, sème ses odeurs de mélancolie que je respire derrière les vitres, c’est peu ce besoin de refuge, c’est si léger parfois, on court, on se met à l’abri, on écoute l’enfance courir dans les allées d’argent,...

Lire la suite
Tag(s) : #Textes

Il avait des pensées électriques la lumière derrière lui s'éteignait dans l'ombre il est entré sans craintes au plus noir d'hier se levait le matin le jour numérique crépitait dans le ciel comme une truite jaillit de la lumière et l'emporte au fond de...

Lire la suite
Tag(s) : #Textes

Panne le long de l'autoroute. Seul sur la bande d'arrêt urgence devant le flux. On attend du secours mais un peu plus loin, d'autres pannes et ainsi de suite, dans les deux sens. Les flux ralentissent mais ne s'arrêtent pas. C'est la poussée dans le dos...

Lire la suite
Tag(s) : #Textes

Cet homme était entièrement dans le présent, comme on dit dans la mouise, la merde, le cambouis, la panade. Il floconnait de présent, il se roulait dans les grumeaux du temps, il adhérait au présent comme un pied d'escargot à une feuille de salade sous...

Lire la suite
Tag(s) : #Textes

Premières neiges. Les trottoirs sont encore emballés des flocons de la nuit. Un petit garçon congolais, un voisin, tout emmitouflé d'anorak, de gants et d'écharpe se lance sur la piste. L'avion déploie ses ailes et fièrement roule contre le vent, le gamin...

Lire la suite
Tag(s) : #Textes

Villate Mon cher ami tu dors depuis longtemps tu dors comme un poisson au bout de l’hameçon fatigué de se tordre dans ce qui le portait alors on fait le mort comme les enfants en respirant trop fort pour oublier la ligne Mon cher ami ton sommeil est un...

Lire la suite
Tag(s) : #Textes

Pour Leo Beeckman, salut et merci l'ami! Nous y sommes allés au feu au charbon à la scène au livre toujours à faire nous attendions le retour des vaisseaux chargés d'or et d'amour de poèmes plein la cale Nous y sommes allés aux rendez-vous des hommes...

Lire la suite
Tag(s) : #Textes
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>