Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

" L'automne est une saison favorable à l'amour , dit-elle un sourire dans les yeux, on se dépouille des niaiseries nécessaires à la durée, on remet à vif les stupidités communes qu'on balaie jusqu'à l'été et les ruptures, ça va de pair; l'hiver approche...

Lire la suite

"Ce n'est pas grave d'oublier, se disait-il à chaque grignotage, c'est brûler le gras, se délester des encombrants entassés dans la cave, c'est se souvenir à peine; un oubli, c'est se rappeler à la discrétion de la buée qui s'efface de la fenêtre du wagon...

Lire la suite

Raconte-moi dis rappelle-nous le temps des filles des cigarettes du cinéma le temps si lent de la mémoire la durée l'éblouissement de leurs baisers le goût de leurs seins la fin du film plus de cigarette la salle se vide il pleut déjà nous regardons immobiles...

Lire la suite

...elle aimait plus les livres que la littérature qui avait pour elle des odeurs d'encaustique et elle savait qu'il lui faudrait astiquer longtemps la bête avant qu'elle ne livre son jus, alors elle s'enfouissait dans le gravas des livres qui.ne laissaient...

Lire la suite

Ca passe et c'est passé le ciel s'est refermé l'onde toujours peine à nous donner ses vagues C'est passé et passe un convoi minuscule une vie un bruissement de vent dans la mémoire Ca passe c'est passé l'étape est déjà là visible du début à la fin même...

Lire la suite

Il est curieux de noter l'augmentation des fleuristes en poésie de saison. Une façon commode de claquer la porte au nez et de laisser entendre que vraiment...on s'en fout..."C'est ton droit...." La peinture sur soie est l'ancêtre du body-art. Avec L'ami...

Lire la suite

Au pied de beaucoup j'ai déposé ce que je n'avais pas et pourtant façonné chaque matin chaque soir une vie provisoire mais ça n’a pas suffi parler n'a rien arrangé brouillé peut-être serait le mot des hommes perdus dans le même embarras rendez-vous ratés...

Lire la suite

Des larmes encore encore ni des lames ni des armes des larmes de colère de rage d'impuissance des larmes encore encore que tu portes dans tes bras sous l'éclair des flahes et des réseaux d'impuissance pure nuisance de l'homme abandonné au pire dans le...

Lire la suite

Pour Tien Nguyen Les hommes ont cessé leur vacarme, Nous avons entendu les oiseaux, Les oiseaux se sont tus, Nous avons écouté les insectes, Les insectes ont cessé leurs bruissements, Nous avons alors entendu souffler le vent Et le vent s’est posé, Nous...

Lire la suite

Ce matin, une oreille bouchée m'oblige à l'écriture de poèmes unijambistes. Cette nuit, j'ai écrit mon plus beau livre, au réveil, il était épuisé. Vivement une réédition ce soir! - J'ai des infiltrations dans ma cave, dit-il. - Moi, dans la fesse, murmure-t-il......

Lire la suite
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 > >>