Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le temps de l’exil

Paul DE RÉLes secrets du bastidon bleu, Murmure des soirs, 2019, 316 p., 20 €, ISBN : 978-2-930657-53-0

C’est un bien beau livre que je viens de découvrir, Les secrets du bastidon bleu de Paul De Ré…

Revenons d’abord sur le trajet littéraire de l’auteur… Certains écrivains écrivent à propos du temps, de l’époque, ils se nourrissent des tensions, des torsions, de  la violence et du grain de la foi, d’autres écrivent sur l’espace, les lieux, les personnages qui habitent un univers marqué d’une profonde singularité. Paul De Ré s’est longtemps révélé un « écrivain du terroir », un auteur régionaliste, il le revendiquait, ses éditeurs également. Il a développé des récits, des romans qui offraient pour vertus principales de composer de subtiles relations entre l’espace et le temps d’un monde disparu. C’est comme si un musée se mettait en mouvement et rétablissait, le temps de la lecture, une mémoire fugitive. Cette mémoire participe de la mélancolie de la disparition et œuvre souvent dans le sens des nostalgies identitaires, localistes et rurales.

Les écrivains du lieu scrute toujours dans l’environnement de l’origine des leçons, des héritages, des comportements, des morales même que la post-modernité industrielle a presque condamnés dans sa vertigineuse reconversion du monde en un Global soumis à toutes les incertitudes violentes de l’époque. La littérature du terroir, c’est aussi un champ de l’édition et de la littérature qui se développe dans toutes les régions d’Europe et trouve un public souvent ardent défenseur de cette littérature des lieux ancrés. Giono écrivait, se défendant du régionalisme qu’on accolait à son œuvre,  qu’il n’y avait pas un son de grillon dans ses livres et que la question du mal et de la fraternité avait besoin de lieux pour la grande joute de la fiction contre le temps établi.

Paul De Ré a, depuis quelques livres, vécu un basculement dans son univers romanesque, dont son dernier opus, Les secrets du bastidon bleu, marque bellement cette nouvelle forme.


Lire aussi : un extrait du Bastidon bleu


L’auteur, Paul Delré, plus connu sous son nom de chanteur Paul De Ré, est enseignant de formation. Né à Sprimont, il a deux passions : l’écriture (chanson d’abord, roman ensuite) et l’histoire de sa région. Auteur d’une dizaine de livres (surtout des romans), il publie chez Murmure des soirs un livre à propos de l’exil, de la fuite, de l’exode…Bref, un sujet éternel et crucial.

Nous entrons, avec Les secrets du bastidon bleu, dans l’Histoire d’une décennie tragique pour beaucoup, celle du fascisme et de l’effondrement d’un monde. Deux familles de migrants, celle de Sylvestre, paysan des Hautes-Alpes et celle de Giuseppe, fuyant l’Italie fasciste. Nous sommes en Provence où nous rencontrons également une figure énigmatique, celle de Nathan qui égrène se souvenirs au fil du récit.

« L’Universel, c’est le local moins les murs » écrivait Miguel Torga et c’est de cette question qu’il s’agit quand on parle d’identité (le leitmotiv du temps, souvent un leurre). Dans une écriture qui prend le temps de décrypter les variations de ton des personnages et de révéler un regard empathique sur les ruptures du temps de ses personnages, Paul De Ré embarque ses lecteurs dans une odyssée d’êtres fracassés et avides de vivre.

Comparaison n’est évidemment pas raison et aligner Les secrets du bastidon bleu sur notre temps de Réfugiés serait à mon sens une erreur : l’idéologie, la violence et les représentations politiques et mentales ont trop changé mais…

Mais, et par ailleurs, ce livre est salutaire dans le sens où il rappelle, dans une langue riche et fluide, l’antériorité toujours répétée de cette tragédie de l’exil forcé.

Daniel Simon

https://le-carnet-et-les-instants.net/2019/11/19/de-re-le-bastidon-bleu/

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :