Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Libre parfois soudain

Libre parfois soudain

on ne sait d'où ça vient

cette joie si longtemps enfermée

dans la roche de nos morts

sans noms ni lignées

 

Libre d'un coup

on s'aperçoit que c'est là

comme un chardon soyeux

vous saisit la cheville

et remonte jusqu'au coeur

 

Libre enfin le mot est dit

les morts anciens s'apaisent

dans la langue et le fruit

où l'humide conduit 

de la veine aboutit

 

Libre peut-être en lisant

le poète nouveau né

les charmes des vieux usages

dans la voix étrangère

des nomades aux engelures

 

Libre dans ce chaos nouveau

le chardon a mordu d'un seul croc 

la cheville éblouie

de l'homme sans attention

sans pain et sans maison.

 

 

 

Tag(s) : #Textes

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :