Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dire non / Esma Kemik
Dire non / Esma Kemik

Un grand et fort texte, habité, dans le vacillement d'être là et ailleurs, dans et hors...

Texte écrit après la vison du spectacle "J'habite un pays fantôme" de Kenan Görgun.(Editions Traverse)

Othman et Kenan sont les noms des acteurs et des personnages, turcs de Belgique, turco-belges, belgo-turcs... 

Deux frères: un dedans , un dehors, proches, unis, et souvent séparés.

Esma Kemik, l'auteure de ce texte (l'autrice) a publié chez Couleur livres éditions dans la collection Je "Un jour nous parlerons la même langue". Un livre fort et tellement important pour qui veut également comprendre mieux la Turquie de Belgique.

Esma poursuit son travail d'écriture avec la vie en matière première...

 

 

Dire non lorsque tu ne veux pas ce quelque chose
Dire non parce que tu ne te sens pas à ta place
Dire non parce que tu veux rester dans ton monde
Dans ton chez toi
Dire non, c'est facile
Dire non, c'est compliqué
Dire non, c'est sous entendu
Dire non..
Mais qui t'écoute ? 
Refuser cette chose tout en croyant qu'on te comprend
Parce qu'on sait très bien pourquoi tu ne le veux pas
Expliquer et réexpliquer sans arrêt pour qu'on te comprenne
On te comprend
Sois disant
On te fait croire qu'on te comprend
Mais oui on te comprend, je te promets
On te comprend, je te jure
Pourtant tu viens d'apprendre que tu vas les suivre comme une petite chienne
Parce que tu es soumise
Parce que tu es une des leur
Parce que tu es dépendante
Parce que tu n'es pas libre
Parce qu'il y a des règles
Parce qu'il y a des traditions
Parce qu'on te critiquera si tu ne respectes pas
Parce qu'on te tournera le dos si tu ne suis pas
Parce que tu deviendras une connasse si tu fais à ta tête
Parce que tu deviendras une pétasse si tu ne t'habilles pas comme eux
Parce que tu deviendras une ratée si tu oses parler
Cette pièce qui me décrivait parfaitement
Je me disais que j'étais comme toi, libre et indépendant
J'entends des bruits
Mes doigts bougent
C'est le moment d'écrire
Ecrire et réécrire parce que c'est ça ma vie
Ecrire, c'est ma passion
Ecrire, c'est ma respiration
Mais Kenan a perdu
C'est Otman qui a gagné
Parce qu'elle est comme lui, comme eux, depuis qu'elle a  compris qu'elle n'a jamais été comprise
Non Kenan... 
On ne la comprend pas
On ne l'entend pas
On ne l'a pas écoutée
On fait semblant de l'écouter
Oui Kenan... 
J'habite un pays fantôme.
 
 
Esma Kemik, mai 2017.
 
 
 
Tag(s) : #Textes

Partager cet article

Repost 0