Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Avant de voter

Avant de voter

j'ai pensé à ma mère à la sienne

aux repas dans le silence

à la nuit soumise à la télévision

où la lune était belle

en noir et blanc et en musique

 

Avant de voter

j'ai fait une liste de ce que je voulais

et ne pouvais plus perdre

des phrases sans queue ni tête

des promesses en liasses

sous les sunligts en sang

 

Avant de voter

j'ai regardé la file où je vais

une nouvelle fois entre deux autres

hommes et femmes sombres

un autre plus loin appelle un ami

dans une langue de gorge

 

Avant de voter

mes mains ont tremblé si peu

je suis trop vieux pour que le corps

renâcle hésite ou se fâche

avant l'isoloir sans étourdissement

préalable aux dieux volatiles

 

Avant de voter

j'ai oublié un livre chez un ami

hier qui le sera peut-être encore

ce soir jusqu'à l'engouement funeste

mes enfants ont grandi des pantoufles

 de fer aux pieds

 

Avant de voter

la femme que j'aime rira de moi

ce soir en disant c'est fini c'est fini

comme on fait aux enfants

enfiévrés et grincheux

mon chéri on va dormir

 

Avant de voter

je me conjure comme à Noël

à Pâques et à la Saint-Sylvestre

de ne plus m'inquiéter des migraines

du temps il en reste si peu

pour vivre encore encore juste

avant de voter.

 

 

 

Merci à Denis-Louis Coleaux dans http://denyslouiscolaux2.skynetblogs.be/archive/2017/05/02/les-chroniques-du-poisson-pilote-n-34-8724878.html

Avec un peu de recul, que retirer des présidentielles françaises ? La peste ne s'est pas imposée ? C'est vrai. Mais quelque chose de plus mémorable, c'est ce beau poème de Daniel Simon.

 

 

 

Tag(s) : #Textes

Partager cet article

Repost 0