Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Villate

Villate

Mon cher ami tu dors

depuis longtemps tu dors

comme un poisson au bout de l’hameçon

fatigué de se tordre dans ce qui le portait

alors on fait le mort comme les enfants

en respirant trop fort pour oublier la ligne

 

Mon cher ami ton sommeil est un deuil

que je ne sais porter

une absence dans les coulisses

d’une scène sans lumières sans rien

les hommes sortent déjà

et rien n’est joué mais ils sortent

 

Mon cher ami sur le tableau de service

tu as écrit le temps de ton passage

tes répliques parfois quand la fatigue pèse

ton personnage aussi ses entrées ses sorties

la musique de ton cœur tu la gardes secrète

mon cher ami les mémoires s'embrouillent

 

et le poisson se raidit un instant avant

de reposer dans la main du pêcheur.

Tag(s) : #Textes

Partager cet article

Repost 0