Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le botteghe di Bruno Schulz

Le botteghe di Bruno Schulz

Sous le communisme, régnait en Pologne ce que les polonais appelaient la "double morale"...Dans les familles, on enseignait aux enfants à "ne pas voler, ne pas mentir, ne pas..." (selon des Commandements très catholiques), et les parents ajoutaient, la rumeur, chacun, "mais dès que tu es hors de chez toi, vole, mens, débrouille-toi."
 
Ca c'était la deuxième partie des "Instructions aux domestiques" communistes. Le Mur est tombé et on aurait pu penser comme les canards laqués d'Occident qu'une "nouvelle morale" allait nous arriver, (comme une révolution de jasmin allait le faire ailleurs plus tard) et bien non, ce fut le contraire. Une résistance à l'empathie, une violence de la pensée, un travestissement des "principes" en parodies rigolardes, les corps devenus objets racoleurs de tourisme, ...c'était ce que nous avions volontairement dénié et qui nous arrivait en pleine face.
 
De nouvelle morale, nenni, d'une radicalisation de l'immoralité jusqu'à l'amoralité, certainement, d'un cynisme travesti aux couleurs des "droits...", des "valeurs", des "principes moraux...", encore plus...
 
Personnellement, que l'homme ne soit pas "bon, gentil, généreux et tolérant" ne m'étonne en rien. Ca ne me fait aucun problème sinon on parlerait des pierres du chemin. Ce qui m' étonne c'est que 60 ans d'éducation et de culture depuis la fin de la deuxième Guerre mondiale ont été suffisants pour créer un Système d'enfumage général. En gros: deux positions: la démocratie, c'est bien et "ils" vont y arriver comme nous,... Et nous, nous... on est convaincus que les méchants c'est les autres. Mon nounours en témoigne, il est présent à chaque Commémoration et Marche blanche...
 
Ce qui pose problème, me semble-t-il, et la littérature de Gombrowicz en avait fait sa matière, c'est cette sorte de purisme de l'inconscience, résumée dans des pensées approximatives de type contradictoire (les flux d'opinions, globalement, sur Internet) comme si les paradigmes n'avaient pas entièrement changé. Fin des contradictions, ère des paradoxes. Fin des alliances, ère des prébendes, fin du Droit international, ère des Propagandes humanitaires,...La mauvaise foi en catéchisme et le mensonge comme prière quotidienne.
 
Intéressant de constater que le crime est souvent, merci Agatha Christie, tellement plus abominable chez les figures d'innocents fragiles que chez les brutes apparentes.
 
Du mythe de l'Innocence, nous sommes passés à celui de la conscience, puis de l'insouciance et enfin à celui de l'inconscience joyeuse.
 
La littérature a du travail encore et encore...
Tag(s) : #Articles

Partager cet article

Repost 0