Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Libre grâce aux livres, Michel Butor

Hier 24 août, décès d'un "sur-écrivain", comme on parle de sur-homme, Michel Butor. Sa patience dans le 20 ème siècle pour sans cesse élaborer ce qui cherchait à l'être et qui était sans forme avant son passage est immense et d'une discrétion hors-norme.

Des milliers de pages de tous formats, de haute lutte avec la langue, qui veulent dire ce qu'il y a de plus secret et de plus irradiant en l'homme, le son de la langue, (1) le sens du son, la forme du son, le poème du récit, le récit du poème, la figuration et la dé-figuration, un jeu d'enfant inchangé, habile et malhabile volontairement, un écrivain hors cadre des tribus et clans (même si sa fameuse "Modification" le fit devenir Chef Siou du Nouveau Roman presqu'à son insu...). (2)

Michel Butor n'a cessé de nous écrire que la littérature n'EST pas un message, ni une communication, ni une thérapie, ni une position, mais un mouvement, une errance, un détournement, une fugue, un envol.

Lisons, relisons-le, sa modernité est flagrante, sa pérennité en cours, son oeuvre pour tous les goûts...

 

1. Jean-Pierre Verheggen parle d'"Insonscient" dans "Artaud Rimbur" (Ed. La Différence)

2. Le Nouveau Roman (Jean Ricardou, son théroricien a disparu lui aussi récemment, presque jour pour jour un mois avant Butor) http://next.liberation.fr/livres/2016/07/25/mort-de-jean-ricardou-theoricien-du-nouveau-roman_1468397

http://plus.lesoir.be/archive/d-20160506-G7JY6A#_ga=1.24292728.378110162.1472051243

 

http://next.liberation.fr/livres/2016/08/25/michel-butor-hetero-textuel_1474664

 

http://www.lemonde.fr/disparitions/article/2016/08/24/le-romancier-michel-butor-est-mort_4987526_3382.html

Tag(s) : #Notes critiques

Partager cet article

Repost 0