Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une Europe des (dés)illusions
Une Europe des (dés)illusions

Que ce Brexit qui a des allures de faux-fuyant soit l'avenir de l'Europe, beaucoup semblent ne pas en douter. L'Angleterre vient d'entrer dans son vingt et unième siècle, celui où le Roi est nu, respect pour la Reine. Celui où l'Europe va devoir se refonder. Je doute infiniment de cet avenir quand je lis le mépris et le violent ressenti dont s'est parée cette Europe honteuse.

 

L'Angleterre probablement vit le début de la désunion du Royaume et nous allons compter les points pour tenter de confirmer ou d'infirmer ce que nous rêvions ou craignions de faire depuis un moment, en pure fiction comme on dit en pure perte, évidemment.

 

L'Europe changera-t-elle? J'en doute. "Vae victis", disait les Romains. Malheur aux vaincus et les Nations ont été vaincues dans ce qu'elles ont de plus précieux, leur souveraineté, non par le "Machin" comme disait De Gaulle en évoquant l'Europe qu'il participait grandement à fonder, mais par la Finance de Piraterie et ses dérèglements de tous ordres.

 

Ensuite l'Europe a été tuée par L'Union eurpéenne. Je ne connais de jeune génération qui sache que l'Europe a pleinement existé du temps d'Erasme et sous l'impulsion de ces désirs d'expansion de liberté que signifiait cette Europe de la Connaissance.

 

Encore, l'Europe a une histoire, un imaginaire, une complexe germination et l'Union, dirait-on, a fait de ce destin d'Europe, un avenir de sauvages. L'Europe a été éteinte par L'Union européenne depuis tant d'années. Et je ne connais pas grand monde qui aujourd'hui, en écho au mot d'Europe, évoque Vienne, Bucarest, Paris, Rome, Varsovie...Relisons Kundera et nous verrons cette Europe (Mitteleuropa) en train de disparaître sous nos yeux.

 

Enfin au nom de ce rejet réflexe d'une Europe des (dés)illusions, il est si confortable de jeter le bébé de l'histoire européenne avec l'eau du bain de Bruxelles! L'ignorance n'a besoin que de peu de prétextes pour honorer les chimères qu'elle prétend haïr par ailleurs, tout en suçant la moëlle du monstre. Et la haine de l'Europe, pour beaucoup dans ce monde unifié par les mêmes technologies et la porno culture de l'abrutissement, c'est aussi la haine de l'Occident et des Européens.

http://www.babelio.com/livres/Harrison-Forets-Essai-sur-limaginaire-occidental/172302

http://www.slate.fr/story/101689/imaginaire-europeen

Tag(s) : #Articles

Partager cet article

Repost 0