Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La plage à Schaerbeek 1915 Imprimer   E-mail Faute de pouvoir aller à la mer, les parents accompagnent leurs enfants au parc. Dans le parc Josaphat à Schaerbeek, les enfants peuvent prendre un bain de pieds dans un plan d'eau.

La plage à Schaerbeek 1915 Imprimer E-mail Faute de pouvoir aller à la mer, les parents accompagnent leurs enfants au parc. Dans le parc Josaphat à Schaerbeek, les enfants peuvent prendre un bain de pieds dans un plan d'eau.

C'est dimanche. Le vent souffle dans les allées du Parc et entraîne les dernières feuilles mortes dans des tourbillons de lumière. Le soleil fait de la composition. Une fin de printemps qui tombera bientôt dans des chaleurs suffocantes. Les enfants jouent sur les pelouses, les parents s'y reposent, on se promène au ralenti, la vie est légèrement protégée du chaos, on profite, on est heureux.

On mange, on n'arrête pas de manger, surtout les gamins, on dirait que manger est l'activité d'urgence en temps de repos: pop corn, frites, chips, glaces, sodas en jericans, graines de tournesol qui laissent leurs traces sur le sol comme des pièces d'identité semées au hasard des grignotages, barres chocolatées, on boit et on mange comme si on voulait accélerer l'empoisonnement collectif du dimanche. Le diabète hurle sa joie, l'obésité clame sa victoire, l'anémie criaille ses sales coups.

Les mères poussent le landeau du dernier dans les allées et ronronnent des secrets de mère en souriant. Les pères sortent leurs dernières lunettes de soleil, les amoureux sont seuls au monde, les vieux portent le deuil des vieux en regardant les canards nager à leur rythme et la journée passe.

Soudain il fait froid, dimanche ferme ses portes, on rentre chez soi.

 

Tag(s) : #Textes

Partager cet article

Repost 0