Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Lecture par Lucia San de "A côte du sentier"

Le titre poétique À côté du sentier est tiré de l’une des dix-neuf nouvelles de ce recueil de récits que l’on doit à Daniel SIMON. À marcher « à côté du sentier », nul ne risque de se perdre tandis que, marginal d’occasion, il a l’impression trompeuse de sortir de sa zone de confort et de partir à l’aventure. Jamais, il n’a quitté le sentier des yeux. Le sentiment illusoire de liberté traverse donc l’ouvrage tandis que l’ennui, qui rend capable du meilleur comme du pire, est prégnant et englue le lecteur. Celui-ci reconnaît également la sensation d’angoisse intrinsèquement liée à toute transition d’une civilisation qui change ou qui se meurt. Après nous, le déluge ? Un sentiment de déjà-vu résonne. On sait ce qu’il adviendra puisqu’on l’a déjà vécu… 
 

Daniel SIMON a une prédilection pour les récits courts et enlevés, les poèmes en prose. L’homme écrit juste. Son style méditatif et poétique, puissant et ramassé, laisse pantelant. Exigeant, il s’emploie à esquiver la littéralité du récit, lui préfère la parabole ou la poésie. Cela contraint le lecteur à morceler sa lecture, sous peine de s’y perdre.
Le regard de l’auteur est mélancolique, féroce et sans concession. Le trou laissé par une dent, prémisses du manque, lui évoque le début d’une déchéance physique et morale. C’est l’observateur perspicace d’un monde en mutation qui se saisit de l’instant, le transforme à sa façon. La crise de 2008 lui inspire un texte fécal et d’une cruelle lucidité tandis que, au beau milieu du sentier, il y a Désiré et sa cécité. 

 

Lucia San

 


À côté du sentier est publié aux éditions M.E.O.

http://www.espace-livres.be/Daniel-Simon-A-cote-du-sentier

Tag(s) : #Articles

Partager cet article

Repost 0