Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Je lis sur la couverture d'une publication d'association cullturelle "Le bonheur est un droit humain". Je souris devant la naïveté de cette affirmation, j'allais dire l'irresponsabilité, surtout lorsqu'elle est liée à "L'Ecole du citoyen". Comme si ce mot, "citoyen", relevait d'une idée si lisse qui ratisse si large, que le sens en devenait maléable comme un  mastic utilisé lors des bricolages sémantiques de la socio-culture. Ces affirmations: des portes ouvertes, des truismes, des lieux communs, et voilà l'argumentation terminée.

Je pense à ce 3 Mars 1794. Lors d’un discours devant la Convention nationale, Saint-Just prononce une phrase devenue célèbre : «Le bonheur est une idée neuve en Europe». C'était au coeur de la Terreur. Par la suite, le bonheur s'est embourgeoisé (Bovary et Cie) ensuite, le "bonheur dans le crime" de Jules Barbey d'Aurévilly réussit avec LES DIABOLIQUES à inscrire l'idée de l'abominable dans le registre du bonheur bourgeois....Jusqu'à cette Belle Guerre Première où l'Europe va au massacre avec bonheur (les milliers de lettres, de témoignages, d'articles décrivent cette joie qui comble jusqu'au bonheur les peuples prêts au démarrage tragique.)

Et enfin, après la Shoah et la Bombe, le bonheur est dans le frigo et la talévision. Bonheur mou, arrogant, cruel, impitoyable, bonheur des uns et malheur des autres. C'est la règle minimale pour que ce bonheur fonctionne, on le sait. Une règle violente, subtile, déclarée et sans cesse refoulée dans la jouissance des uns et l'épuisement des autres.

Aujourd'hui, j'apprends que c'est un droit humain. Tiens donc, une tension vers le bonheur serait donc le projet de tout homme? Quelle formidable réduction du monde à cet état de bonheur indéfinissable si on veut le totaliser, et confondu avec mille autres termes pour mettre tout le monde d'accord....

Et la JUSTICE, si absente de la plupart de nos Institutions, Associations, Socio-Culture et consorts, la Justice, la Justice?  Sans justice, le "bonheur" semble une sorte de gale qui se nourrit de la pauvreté et de la misère. La Justice? C'est peut-être ça, le basculement d'un monde, quand le langage de la Fête masque le silence de l'Extinction.

 

Le bonheur, un droit?
Tag(s) : #Articles

Partager cet article

Repost 0