Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vivant pourtant de peu

de blé coupé

de grands boeufs à genoux

d'eau d'air sauvés

des égouts

vivant pour le moins

qu'on puisse dire

écrire quelquefois

vivant à peine

main ouverte pour chacun

si petite souvent

main de bébé

chipotant des pétales

tombés d'un trou lointain

du ciel et des nuages

vivant de telles incertitudes

que l'homme se confond

soudain en égorgeur

chaland de nuit

migrants enfants perdus

et nonchalant le jour

une faux sur l'épaule

dans le calme désorde

des fausses innocences

vivant encore vivant

demeure

un oeil sur l'élagueur.

 

Vivant pourtant de peu
Tag(s) : #textes

Partager cet article

Repost 0