Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

J'oubliais de présenter les personnages de l'image de fessée. La Dame s'appelle Amalgame, un joli nom à la mode et la petite, Charlie, comme son petit frère. Ils se chamaillent souvent...L'une dit: "Je suis Charlie" et l'autre lui répond en criant: "Non, c'est moi! Je suis Charlie". Les parents les laissent faire parce que tant qu'ils disent ça, ils ne font pas de mal. Monsieur est dehors, il a beaucoup à faire, dit-il souvent d'un air grave. C'est une famille unie, on ne les imagine pas séparés.

 

Revenons donc aux amalgames...Si Dame Fouettard en a pris le si joli nom (on dirait une fleur de montagne, une pâtisserie portugaise ou une broderie sur un brocard) c'est que les amalgames sont en recrudescence en nos villes et campagnes, comme le renard, et Ysengrin, c'est connu a l'art de s'introduire partout et de furtivement s'échapper dès que ça chauffe pour lui.

Donc l'amalgame. Pour faire court, disons que c'est une sorte de sale bête transformiste. L'amalgame s'adapte à tout, mange de tout, se nourrit de tout et a l'art de se confondre avec le paysage. D'où la difficulté de le repérer facilement. 

Des chasseurs d'amalgames ont été nommés par la Ministre de la chasse aux amalgames et on été envoyés dans tout le pays. Des Centres de Prévention des amalgames ont été également créés dans les trois langues nationales et quelques langues vernaculaires. Mais ça ne suffit pas. L'amalgame est sournois, il rôde, l'air de rien, couleur mur, il se fond dans l'environnement comme personne et des spécialistes, mordus parfois par l'un ou l'autre, ont dû être soignés rapidement tant la maladie se répand comme une rage nouvelle.

Il y a dans l'amalgame une sorte de croisement, l'amalgame est un zinneke, tantôt à dominance agressive, volontaire, le croc découvert; tantôt discrète, prête  à  se confondre dans la vie commune, sorte d'amalgame domestique, bon enfant, apparemment sans danger. C'est l'amalgame commun qui fait son nid ou son terrier dans des lieux communs de toutes sortes.

L'amalgame peut hiberner, disparaître un moment de l'actualité, passer une saison à l'ombre mais toujours réapparaître, plus vif, plus évident, plus audacieux.

L'amalgame fait de nombreux petits qui s'acclimatent partout, il n'est donc pas en voie d'extinction comme certains voudraient nous le faire croire. Au contraire, la moindre perturbation et l'amalgame se renforce, il durcit à l' épreuve de la chasse, change de pelage, court d'autres vallées mais jamais n'est éradiqué.

La chasse à l'amalgame a été déclarée d'utilité publique et a fauché dans le même mouvement d'autres spécimens qui auraient pu très bien vivre sereinement parmi les hommes. Beaucoup ont été sacrifiés, sans nuance, comme dans une chasse où le chasseur a plus peur que sa proie.

L'amalgame court toujours et la subtilité de ses apparitions va aussi de pair avec la violence qu'il déchaîne. 

Nous reviendrons plus tard sur l'état de cette chasse et la vie de l'amalgame commun.

 

 

La vie des amalgames
Tag(s) : #Textes

Partager cet article

Repost 0