Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Devant la porte le froid a cédé

aux dieux porteurs de clés

d'estampilles et gardiens

de la foi du règlement des quotas,

le gel a salué la rigueur

la gestion au garde-à-vous,

s'en est retourné avec Jean-Luc,

Ahmed, Nicole, Rami, Pilar,

s'allonger dans les rues

empoigner de ses grosses mains

glaciaires le seuil de chaque chose

le sol l'air les poumons et les jambes,

des heures de frissons d'os entrechoqués

sur le parvis des villes des hommes

s'endorment sans allumettes

dans des rêves si blancs

si purs de toute obligation

jusqu'au matin de la quarante-cinquième

nuitée la dernière charge

de la cavalerie des sommeils 

innommables le dernier nom,

la mort.

 

 

Un sans-abri tente de se réchauffer le 31 janvier 2012 en Pologne, alors que le pays connaît une vague de froid mortelle.  Photo :  AFP/JANEK SKARZYNSKI

Un sans-abri tente de se réchauffer le 31 janvier 2012 en Pologne, alors que le pays connaît une vague de froid mortelle. Photo : AFP/JANEK SKARZYNSKI

Tag(s) : #Textes

Partager cet article

Repost 0