Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A : Dis, tu peux m’expliquer ?

B : Quoi ?

A : Cette histoire de représentation de Dieu, du Prophète, de son image etc, je ne comprends plus.

B : COMPRENDRE quoi ?

A : Pourquoi les croyants voient l’image du Prophète dans un dessin grossier d’un barbu grossier….puisque, dans le même temps, ils disent qu’il est irreprésentable ?

B : Oui…Dur.

A : Sérieusement, puisque qu’on ne connaît pas son visage, aucun n’est le bon.

B : Logique !

A : Et puisque c’est pas le bon, on peut mettre n’importe qui, ce n’est pas Lui, c’est juste une image.

B : Tu m’embrouilles…

À : Quand je vois un type avec un turban qui dit qu’il pardonne, ça doit être un chic type qui parle, non ?

B : Sûr !

A : Et si c’est Lui? C’est aussi un chic type, non ?

B : Bien sûr…

A : Alors on voit qui on veut puisque c’est pas Lui.

B : Oui…

A : Et si on dit que c’est Lui, on raconte n'importe quoi!

B : Peut-être…

A : …Prends Zorro ou Superman…Sous son masque on peut imaginer n’importe qui…

B : Oui, et quand il retire son masque…

A : On voit que c’est pas Lui !

B : Logique !

A : Puisqu’on voit qui c’est….

B : Et qui c’est si c’est pas Lui ?

A : Ouais, qui c’est ? 

Carré blanc sur fond blanc Le Carré blanc sur fond blanc est une huile sur toile peinte par Kasimir Malevitch en 1918. Appartenant au mouvement du suprématisme, elle consiste en un carré de couleur blanche, peint sur un fond d'un blanc légèrement différent.

Carré blanc sur fond blanc Le Carré blanc sur fond blanc est une huile sur toile peinte par Kasimir Malevitch en 1918. Appartenant au mouvement du suprématisme, elle consiste en un carré de couleur blanche, peint sur un fond d'un blanc légèrement différent.

Tag(s) : #Textes

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :