Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C'était le jour des absences communes, un jour plus oublieux du jour que tous les autres jours, de la lumière était tombée dans l'obscur réduit des paresses, le ciel s'usait contre les vents du Nord et partait en lambeaux, la ville avait rentré le dos et ramené ses pattes contre ses flancs galeux, des hommes vivaient là, mines bonnasses, coeur sur la main et doigts repliés. Un coup, deux, trois suffisent parfois à ameuter, le temps suspendu devient serment, trahison, où nous allons en marchant sur notre ombre.

C'était le jour des absences communes
Tag(s) : #Textes

Partager cet article

Repost 0