Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jouer encore jouer le poème s'allège dans la libre allusion de l'hiver au papier page rase neige silence dans les pas des errants des fantômes reviennent des larmes sur les théâtres accrochés aux balcons des vestiges d'Europe poètes du saccage de la mise...

Lire la suite

Comme une apparition René BIZAC, Comme une lance, Lansman, 2021, 60 p., 11 €, ISBN : 9782807103320 Comme une lance de René Bizac s’offre comme une étrange pièce dramatique onirique dotée d’une langue souvent proche de l’hyperréalisme. La mère de l’auteur...

Lire la suite

Un enfant s’arrête et regarde ce que nous n’avons pas été. La fête perpétuelle du temps, une station avant la fin. La joie d’être ici, c’est d’apercevoir encore le chemin. Un soliloque ininterrompu depuis l’enfance, le goût de la répétition. Le récit,...

Lire la suite

Soleil ce matin et l’automne qui fouille dans les arbres du bout des doigts. Une trouvaille: un mot, une phrase, jamais une idée. Le cinéma m’a donné le goût de la fin, la littérature, celui des enchaînements. Elle entre dans la lumière et nous laisse...

Lire la suite

Que tombent les pétales sur des cendres anciennes et les flammes redoublent. Ils se croisent en baissant les yeux comme dans un long sommeil intermittent. Ils s’éloignent et ils s’aiment, chacun chez soi. Des étourneaux dispersés dans les arbres, des...

Lire la suite

Passer à travers en laissant une trace, le poème. Peupliers sur la crête, une ombre de guerre ancienne. Des vieillards avec qui je parlais, étonnés encore de l’âge qu’on leur cache. Croiser un regard dans la piscine et sourire entre deux eaux. La pluie...

Lire la suite

L’avion dans le ciel, un train dans le paysage: des piqûres dans la constance des lieux. Un homme dans la ville et le minéral se réchauffe. Ces années-ci, ces années-là, deux façons de conjurer l’absence du temps commun. Elle s’arrête au milieu de la...

Lire la suite

Elle dit pour les vagues : le ciel de la mer. Lenteur des vieux à laquelle je m’accorde avec joie et impatience. Certaines voix me désespèrent et je dois m’en emplir. Un corps général : elle se brûle la main, je retire la mienne. De grand cœur souvent...

Lire la suite
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 > >>